Désordre

Le travail de Dora Garcia négocie en permanence les relations mobiles entre l’auteur, le travail et les publics. Un lieu comme le 3 bis f, avec ses spécificités, sa situation à l’intérieur d’un centre de soin psychiatrique, fourni une étude de cas intéressante. Quel est le public, là, quel est l’auteur et qui fait le travail ? Avec le projet “Désordre ” (titre en cours) Dora Garcia propose une série d’improvisations entre les participants et les visiteurs du 3 bis f. Ces improvisations seront filmées et réinjectées dans de nouvelles improvisations. Le résultat filmé et la transcription de ces improvisations formeront la trame de la présentation finale.

3bisf. lieu d’arts contemporains Hôpital Montperrin 109 avenue du petit Barthélémy
13617 Aix-en-Provence

MR-Twice-Garcia-03G

DéSORDRE le 18_01_13

Je ne vote pas parce que je crois en Dieu.

Nicolas Sarkozy est en train de courir avec son majordome, je pense: “merde! il a à peu près quarante ans, moi j’ai vingt cinq ans, je peux encore courrir!”

Les choses de base les plus importantes, liberté, égalité, fraternité, si on a de l’argent c’est bien.

Le plan B c’était d’aller à l’hôpital parce que j’avais rien à manger et j’avais pas d’appartement.

J’ai choisie de parler au bon Dieu à l’âge de 18 ans, parce que c’est lui qui connait l’incontinence du coeur, celui qui connait la vie, celui qui met le soleil, celui qui met la lune, c’est une création.

Quand je chante, je me fais réappaludir, ça m’envoie un message, ça veut dire “continuez”

A San Silvestre j’ai rêvé de Silvestre Le Chat, le dessin animé, ça c’est parce que j’aime beaucoup les dessins animés. Mais je fais la différence, pas comme monsieur Felipe le roi qui fait pas la différence entre le rêve et la réalité. La realié ce n’est pas tous se tirer dessous, la realité c’est venir et comprendre les indiens et normalement ça doit être fini. C’est dangereux, les armes et tout, donc ça fais pas partie des rêves, il faut être pacifiste. Moi par example j’ai voyagé Sicilie, Tunesie, Algerie, Maroc, Espagne. On demande mes originis, pas où je suis passé pour trouver la paix.  Mais ça c’est chez moi, simplement. Mon problème c’est la manque des moyens, parce que voilà ici il y a une réunion et j’aurai voulu apporter une bouteille de coca, la parole c’est bien, mais…

Sur l’origine de Franco, ils avaient une famille riche en Espagne, elle est venue à 18 ans en France, elle a laissé une adresse à mon père et à mon oncle comme quoi il fallait élèver les enfants, ils n’ont pas pris le sein maternel comme moi, ça fait que j’ai pas besoin de frapper une femme pour qu’elle m’aime, ça fait trois ans que je suis seul, ça manque le côté affection, parce que je trouve… il faut pas dire c’est pour la vie, mais essayons…

Vous parlez du mariage?

Ou du concubinage! Essayons… parce qui a le droit de… par rapport à la science du Seigneur. Qui a le droit de dire: Voilà, tu rentres à l’hôpital, je ferme! C’est vraiment le Seigneur qui s’occupe de la science, Il connait beaucoup de choses et… essayons! je suis handicappé de la main droite, je peux pas faire de la musculation ou de la box, …

Il y a autant de paradoxes qui font mal aux enfants… je suis sorti d’un orphelinat, chez les soeurs à Marseille, je suis né à Marseille, je me suis fait mieux accueillir à Paris que à Marseille, Vous comprenez quelque chose?

Essayons… ce n’est pas parce que’elle a raté un cours d’informatique qu’il faut s’abattre sur elle, le deuxième cours sera meilleur et ainsi de suite elle progressera et … le mot “essayons” est très importante. Merci beaucoup Madame.

Remonter aux racines pour trouver le coupable.

Il y a des gens qui pensent très fort à quelqu’un par la haine.

Le silence tue. Il y a des gens qui disent: s’il n’est pas là (parce qu’il est mort, tué) il va pas parler. Mais, le silence tue.

La verité on peut pas la cacher.

Regardez. Chaque mercredi, ils font… très intéressant. Et là les étrangers, ils sont très fort, parce que ils ne font que le sport. Sport le matin. No, école le matin, comme en Allemagne, et sport l’après midi. Ça c’est très bien, parce que s’ils aiment le sport, ils vont faire le sport comme ça ils sont calmes et ils dorment bien. Mercredi du judo, mercredi du football, mercredi de rugby, mercredi de karate, mercredi du basket ball, mercredi du handball. Et comme ça on va savoir quelle sport ils aiment bien. C’est très bien ça, des bonnes souvenirs de l’école, quand j’étais jeune. Quinze, Seize ans, les diriger vers le sport, et, leur donner un peu d’argent, puisque les parents sont fatigués,  tout en faisant attention, mais leur donner de l’argent, ça c’est bien, que nous les parents, il faut leur donner de l’argent pour le mac donald et le cinéma, aller se promener… la securité mais pas l’autorité. Le grand chef brigadier chef de police, à chaque fois qu’il me demande, tu n’as pas une cigarrette?, et je sort une arme, ils font pas la… la amalgame entre le rêve et le cauchemar.

Je comprends les personnes qui disent pas la verité, parce ça peut apporter encore plus de dégâts, plus de tort.

C’est comme les enfants, il y a une annecdote, il y avait un papier, il se casse la figure. Par terre. Qu’est-ce que je fais? Je ne suis pas médecin, donc je fait rien. C’est dégeulasse, mais je fais rien. Donc je lui ai fait boire un verre d’eau. Ce que j’ai pu, j’ai fait, c’est un acte medicinal spontanée. je suis content. C’est qu’on peut pas faire on peut pas faire, donc, essayons.

Moi j’ai fait six jours pour faire un docteur diabolique six jours, j’ai dit je vais aller à Gijon jouer au football,  Je suis parti de xxx, j’ai passé par Montpellier, j’ai voulu faire un pélerinage comme Saint Jacques de Compostele, pour me prouver le courage que je pouvais dormir dehors. Et au même temps je mangeais sur les supermarchés, j’achetais des oranges, je visitais la ville et j’étais allé jusqu’à Gijon. Et une fois arrivé à Gijon je n’avais pas vingt euros pour me payer la nuit j’ai travaillé sur un magasin qui s’appelle xxx à Gijon, je voulais aller voir le stade de foot mais je n’ai pas eu le temps et je me suis dit “le seul endroit …” parce que dans le mot “hospital” il y a le mot “hospitalité” donc moi je me suis dit je vais dormir là bas et après je vais voir. Je voulais dormir, j’étais fatigué, j’avais fait un cours de sept jours, j’étais à Gijon et je suis passé dans un hôpital pour m’heberger. Ça a marché, mais j’aurais voulu quand même aller voir le stade de football de Gijon, ça aurait été bien. Voilà, j’étais fatigué du voyage en vélo, c’était fatigant, cent francs, Contador, ils sont très forts, quinze jours de Tour de France. Ou La Volta, ou Le Tour d’Italie. Ils sont forts, ils sont forts, ils sont des bons athlétes, Je sais rien du doping, je peux rien faire, au plus je peux envoyer un message sur facebook en disant “bonjour Monsieur Armstrong, je vous souhaite une bonne année, en bon santé, et faisez du vélo! essayons, partons sur la route.

Il était un peu tyrant, lui. Il avait une association contre la maladie, contre le cancer. Mais il voulais aller plus loin. Ça a porté tort pour lui même et pour le Tour de France. Ça a été dénoncé par des cyclistes, qui courraient avec lui, ils disaient, Armstrong va dans son coin, et… c’était pas contre lui, c’était contre le système. Ils doivent calmer sa douleur.

Mais le crime aussi. Un crime parfait ça n’éxiste pas. Il paraît, ça n’existe pas, parce que, ça reste un crime. Mais après le coupable, jusqu’à qu’il meurt, s’il n’est pas été attrappé jusqu’à sa mort, ça reste parfait.

Les ragots sont les gens qui parlent, qui dennoncent.

 

0 Responses to “Désordre”


Comments are currently closed.